Publications

Découvrez notre revue scientifique partenaire

Les défis juridiques de la cybersécurité pour la e-santé

Après l’annonce du plan destiné à sécuriser les établissements de santé contre les cyberattaques (article Ouest-France ici), la prise de conscience appelle une gestion rigoureuse de la protection des données de santé sensibles contre les différents types d’intrusions dans les système informatique. 90% des attaques ransomware (rançon à payer pour la restitution de fichiers et leur non-divulgation) auraient été dirigés contre des établissements de santé (source : étude Lexsi, 2016). Lors de la conférence Cybersécurité et e-santé au GEM Digital Day (6 déc 2016) au cours de laquelle nous évoquions les aspects juridiques avec Nathalie Devillier, Fédérico Smith soulignait l’extrême discrétion des établissements victimes ainsi que leur impréparation face aux risques.
Voir l’article de Luc-Marie Augagneur paru dans le Tout Lyon Affiches n° 5242 du 28/01/2017.
LMA_2017-01-28_Cybersecurite et esante_TLA5242

Expertises : Droit pénal des affaires ; Propriété intellectuelle
Ecosystèmes : Numérique ; Santé - science du vivant
Voir l'article

Le management juridique de la cybersécurité en matière d’« e-santé »

Le ministère de la Santé vient de lancer un plan de lutte contre les cyberattaques, et ce alors même que le retard pris dans ce domaine est important et que le niveau réel d’attaques est encore largement méconnu. Plutôt qu’un exposé approfondi des nombreuses dispositions techniques concernées, la présente étude s’efforce de bâtir une méthodologie des plus pratiques. Il est inutile de souligner son grand intérêt.
Voir l’article de Luc-Marie Augagneur publié dans la Revue Lamy Droit de l’immatériel n° 133, janvier 2017, pages 40-43

Expertises : Propriété intellectuelle
Ecosystèmes : Numérique ; Santé - science du vivant
Voir l'article

Les défis juridiques de la cybersécurité pour la e-santé

Après l’annonce du plan destiné à sécuriser les établissements de santé contre les cyberattaques (article Ouest-France ici), la prise de conscience appelle une gestion rigoureuse de la protection des données de santé sensibles contre les différents types d’intrusions dans les système informatique. 90% des attaques ransomware (rançon à payer pour la restitution de fichiers et leur non-divulgation) auraient été dirigés contre des établissements de santé (source : étude Lexsi, 2016). Lors de la conférence Cybersécurité et e-santé au GEM Digital Day (6 déc 2016) au cours de laquelle nous évoquions les aspects juridiques avec Nathalie Devillier, Fédérico Smith soulignait l’extrême discrétion des établissements victimes ainsi que leur impréparation face aux risques.
Voir l’article de Luc-Marie Augagneur publié sur le site Theconnectedmag.fr le 03/01/2017

Expertises : Droit pénal des affaires ; Propriété intellectuelle
Ecosystèmes : Numérique ; Santé - science du vivant
Voir l'article